• C'était pendant les grandes vacances de l'année dernière. Raphaëlle passait une semaine chez ses grand-parents, en France, accompagnée de ses frères et de sa sœur. Leur maison était vraiment gigantesque et imposante du haut de ses trois étages, on aurait dit un palais. Raphaëlle s'était toujours demandée comment ils avaient pu s'acheter une maison aussi grande mais elle n'avait jamais osé en discuter avec eux.

    Ce jour là il faisait extrêmement chaud et tout le monde avait décidé de sortir pour profiter de la piscine. Tout le monde excepté Raphaëlle. Elle n'avait pas envie de sortir, et puis elle n'avait jamais aimé l'été, la chaleur,les coups de soleil et les insectes... Honnêtement, très peu pour elle. Autant rester cloitrée à l'intérieur avec la climatisation.

    Comme elle se retrouvait seule et qu'elle s'ennuyait à mourir dans cette maison beaucoup trop grande, la seule idée qui lui était venue à l'esprit pour s'occuper était de compter toutes les fenêtres de la maison. C'était stupide et inutile, oui. Toujours est il que c'était vraiment la seule chose à faire ici.

    Elle commença par la cuisine. Deux fenêtres. Puis le salon. Trois fenêtres. Puis toutes les chambres. Elle en était à un total de douze fenêtres. Cela commençait déjà à l'ennuyer. Il y avait un nombre incalculable de pièces dans cette maison, assez pour l'occuper comme ça jusqu'à la tombée de la nuit.

    En montant le dernier étage de la maison ,elle remarqua une pièce qu'elle ne pensais pas avoir déjà vu auparavant. Celle-ci n'était pratiquement pas meublée et elle était terriblement sombre, il n'y avait d'ailleurs pas de fenêtre.Seulement deux lampes, une accrochée sur le mur de droite et une sur le mur de gauche. Raphaëlle appuya sur l'interrupteur et les deux ampoules diffusèrent une lumière jaunâtre. Seule une armoire gigantesque digne de celle d'un géant trônait au milieu du mur du fond. 

    Raphaëlle trouvait que cette pièce n'avait vraiment rien de captivant et s'apprêtait à la quitter lorsqu'elle entendit un bruit étrange qui réussit à retenir son attention. Elle fixa l'armoire avec insistance et constata avec stupeur qu'elle semblait s'agiter toute seule... Ou alors quelque chose se trouvait à l'intérieur...

    Et bien ce n'était pas trop tôt! Enfin un évènement intéressant allait peut être se dérouler!

    Raphaëlle ne put s'empêcher de s'avancer vers la grande armoire malgré la boule qu'elle ressentait dans son estomac. La curiosité était plus forte. Elle tendit la main vers la poignée qu'elle s'apprêtait à abaisse, hésita un instant mais se décida tout de même à ouvrir l'armoire; chose qu'elle allait vite regretter après coup.

    A peine eut elle ouvert une porte de l'armoire qu'un cadavre surgit. Un cadavre...Plus ou moins à vrai dire, celui-ci paraissait totalement inconscient mais il rampait, c'était plutôt un zombie qu'autre chose.

    Elle lâcha un long cri strident que bien évidemment personne n'entendit et fit un bon de trois mètres en arrière. Elle s'était mise à respirer excessivement fort et à transpirer. Elle était tétanisée par la peur, incapable de faire quoi que ce soit. Elle tremblait et des larmes s'étaient mises à couler le long de ses joues sans qu'elle puisse contrôler quoi que ce soit.

    Qu'est ce qu'un cadavre venait faire dans une armoire à sa grand-mère?! La mort avait toujours été la chose qui la terrifiait et l'angoissait le plus au monde. Parfois en y pensant, elle était prise de violents crises d'angoisses et elle devenait inconsolable, et c'était exactement ce qui lui arrivait en ce moment. Sauf que cette fois était pire que toutes les autres. Cette fois ce n'était pas elle qui pensait à la mort, la mort était en face d'elle.
    Elle était immobile, hantée par un vide, le même que celui qu'on ressent lorsqu'on est mort.

    Elle fixait la chose monstrueuse qui s'approchait dangereusement d'elle mais son esprit était absent.

    Le cadavre continuait de ramper. Il avait les yeux grands ouverts mais un regard vide, une peau blanche qui virait sur une horrible teinte verdâtre. Cette vision répugnante la ramena un peu à elle.

    Il fallait qu'elle fasse quelque chose, et vite. Il fallait qu'elle soit courageuse et forte que sa peur pour se sortir de cette situation.

    "Aller Raphaëlle! Ce n'est pas pour rien que le choixpeau t'a envoyé à Gryffondor! Tu es quelqu'un de courageux!" pensa-t-elle pour se motiver.

    Elle sortit sa baguette magique de sa botte et la dirigea en direction de l'affreuse chose rampante. Et maintenant? Qu'est ce qu'elle devait faire? Elle n'en avait aucune idée mais se força à réfléchir du mieux qu'elle pouvait. Elle ferma les yeux un instant pour ne pas avoir à souffrir de la vision que le cadavre lui offrait.

    Soudain, toutes ses pensées s'étaient connectées ensemble, elle ne savait pas comment c'était arrivé mais une chose était sûre, elle venait de comprendre quelque chose qui allait probablement la tirer d'affaire. Armoire... peur... angoisse... Mais bien sûr! Elle n'y avait pas pensé plus tôt car elle était pétrifiée par la peur, mais cette chose était probablement un épouvantard! En tout cas c'est ce qu'elle espérait, c'était l'option la plus rassurante pour elle. Elle réussie à se calmer un peu. Ses larmes s'étaient arrêtées de couler et à présent elle ne tremblait plus bien que sa respiration demeurait haletante. Il fallait maintenant qu'elle pense à quelque chose d'amusant afin de le ridiculiser. C'est ce qu'elle avait apprit en cours de défenses contre les forces du mal. Pensez à quelque chose de drôle...C'était une chose assez compliquée si on prenait en compte l'état dans lequel elle se trouvait encore.

    Après quelques secondes de réflexion qui lui parurent plutôt être des minutes , une idée lui vint. Il fallait qu'elle essaie, elle n'avait rien à perdre. Elle avait sa baguette toujours pointée en direction de l'épouvantard et prononça bien distinctement la formule qu'on lui avait enseignée:

    - "Riddikulus!"

    Le zombie n'avait pas changé de forme et continuait d'avancer lentement vers elle tendit qu'elle reculait au fur et à mesure. Elle ne s'était pas assez concentré. Elle respira un grand coup avant de faire une nouvelle tentative:

    - "Riddikulus!!" , cette fois-ci elle l'avait dit avec bien plus de détermination.

    Le cadavre prit presque instantanément une forme de squelette et se leva. Il semblait gêner et commença à cacher son corps, ou plutôt ses os comme l'aurait fait quelqu'un qui se serait retrouvé nu devant une dizaine de personne. Il claqua ensuite des dents faisant comprendre qu'il avait certainement froid. Étonnant pour un tas d'os. Il finit par tourner le dos à Raphaëlle et retourna se cacher à l'intérieur de son armoire.

    Raphaëlle avait regardé la scène avec un regard amusé mais aussi un peu perplexe. Elle fit un petit sourire satisfait et poussa un petit rire avant de lâcher un énorme soupir de soulagement. Elle avait de nouveau les idées claires. Elle prit soin de bien refermer la porte de l'armoire à double tour avant de quitter la pièce et d'emporter la clef avec elle. Elle ne voulait pas que quelqu'un d'autre ait à subir cela. Cette aventure allait la marquer pour toujours mais elle était fière de l'exploit qu'elle venait de réaliser. Elle avait réussit à tourner la mort au ridicule et à rire d'elle, tout cela sans avoir reçu l'aide de quiconque.

    Cependant elle restait transpirante et se dit qu'un petit tour à la piscine ne pourrait pas lui faire de mal en fin de compte... Finalement elle se surprise à penser que cette magnifique maison n'était peut être si ennuyante que ça et regorgeait encore de secrets qui ne demandaient qu'à être découverts et d'aventures à vivre...

     

    ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

     

    J'ai besoin de vous!

    Dites moi svp ce que vous en pensez et si vous voyez des fautes d'orthographes vous serez sympas de me les signaler! ^^

    Est ce qu'il y a d'après vous des passages à améliorer? (certainement que oui)

    Des phrases à reformuler?

    Des choses à détailler?

    Des choses un peu bâclées?

    Autres remarques?

    On m'a dit que je faisais des erreurs de syntaxe mais je vous avoue un truc c'est que JE SAIS PAS CE QUE CA VEUT DIRE!

    ça me ferait très plaisir que vous m'aidiez!


    votre commentaire
  • RÉSULTATS DES BUSE:

    candidat: Raphaëlle Dolween

    maison: Gryffondor

     

    Astronomie: Troll (T)

    Soins aux créatures magiques: Effort exceptionnel (E)

    Sortilèges: Effort exceptionnel (E)

    Défenses contre les forces du mal: Acceptable (A)

    Botanique: Piètre (P)

    Potion: Effort exceptionnel (E)

    Histoire de la magie: Acceptable (A)

    Métamorphose: Optimal (O)

    Étude des moldus: Optimal (O)

    Étude des Runes: Acceptable (A)

     

    --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Raphaëlle ne fut pas étonner de voir qu'elle avait raté ses épreuves d'astronomie. Elle avait toujours détester cette matière car elle avait une phobie de l'univers et elle était au bord de la crise d'angoisse à chaque épreuve. Elle espérait même ne pas avoir de BUSE dans cette matière là pour ne plus l'avoir le reste de sa scolarité.

    Pour la botanique elle avait espérer un acceptable et fut un peu déçue d'avoir reçu un résultat piètre...

    Quant à l'étude des moldus et la métamorphose, elle pensait bien avoir eu Optimal. Étant une métamorphomage et avec un père moldus ça aurait été le comble qu'elle n'ait pas la note maximale dans ces deux matières.

    Elle eut donc un total de huit BUSE sur dix épreuves passées.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique